Le henné est célébré par les personnes d’origine marocaine, tunisienne et algérienne. Les rites et coutumes concernant le henné sont larges et variés mais les premières raisons du henné sont de protéger du mauvais oeil les futurs époux. Le henné est le plus souvent célébré le soir du mariage civil. A l’origine le henné était célébré chez la jeune fille mais aujourd’hui, vu le nombre d’invités que les mariés souhaitent avoir auprès d’eux, la plupart des hennés ont lieu dans des salles de réception. De plus en plus de salles se sont d’ailleurs spécialisées en la matière en proposant des formules adaptées au décor et aux couleurs de l’orient. Coté cuisine, le henné permet de découvrir ou de redécouvrir des plats traditionnels différents selon les rites. Une farandole de kemias vous est le plus souvent proposée et les desserts se composent le plus souvent de fruits et de douceurs orientales. La musique, elle aussi, est particulière. En effet, chacun, selon son origine, a ses rites et coutumes. Par contre, contrairement à l’époque où la musique orientale ne plaisait qu’aux anciens, la musique orientale entraine, aujourd’hui, les jeunes et moins jeunes et laisse de plus en plus de place à la musique israeloorientale. Les mariés sont le plus souvent vêtus de tenues orientales tel que le sari ou la djellaba pour madame et la chéchia et la djellaba pour monsieur. Les mariés font leur entrée en salle sur des chaises « porteur », les porteurs sont également vêtus de tenues orientales tout comme les jeunes filles qui tiennent les fameuses corbeilles et bougies. Parmi toutes les corbeilles il est coutume d’en consacrer une pour sept paires de chaussures, les autres corbeilles sont généralement remplies de bijoux, parfums, lingeries, vêtements, produits de beauté, articles religieux....

Pour la pose du henné, il ne faut pas oublier le louis d’or qui sera posé par dessus le henné et sous le ruban rouge. Une fois le henné posé, la plupart du temps par les deux mamans, on pose également du henné dans la paume des mains des invités en privilégiant les jeunes filles et jeunes hommes leur souhaitant à leur tour de se retrouver à la place des mariés...