Le mariage civil est un acte juridique qui crée des droits mais aussi des devoirs entre époux. Vous allez vous marier ou venez juste de passer devant Monsieur le maire ? Voici ce qui va changer.

L’Etat-civil

La coutume veut, en France, que la femme porte le nom de son mari. Mais ce n’est pas obligatoire. La jeune mariée peut donc soit porter le nom de son mari, soit porter son nom et celui de son mari, ou soit garder son nom. En cas de modification, elle doit en informer les administrations avec une copie du certificat de mariage, afin de faire changer la carte d’identité, le passeport, le permis de conduire, la carte grise et la carte d’électeur. Il est aussi très utile de prévenir l’employeur, le centre de sécurité sociale, la mutuelle, la caisse de retraite, le centre d’impots et la banque.

A la banque

Chacun peut disposer librement de ses gains et salaires. Vous pouvez décider de tout partager dans un compte commun, ou de gérer vos sous chacun de votre côté. Sachez que vous pouvez faire ouvrir un compte de dépôt, sans le consentement de votre conjoint.

Vos impôts

Vous devrez remplir 3 déclarations pour l’année de votre mariage : 2 déclarations de célibataire (du 1er janvier à la date du mariage), et 1 déclaration de couple marié (de la date du mariage au 31 décembre). Vous pouvez optimisez vos impôts en choisissant de vous marier en milieu d’année. Si vous avez tous les deux des revenus moyens, aucun enfant a charge, et aucune grosse déduction, vous marier en juin ou juillet est « le plus rentable ». Utilisez un simulateur d’impôts en ligne afin de trouver la date de mariage la plus favorable fiscalement.

La sécurité sociale

Vous pouvez bénéficier de la couverture sociale de votre conjoint si vous êtes sans emploi, et réciproquement. Il suffit d’adresser son livret de famille au centre de sécurité sociale.

Au travail

Le mariage permet de débloquer les parts d’épargne entreprise.